AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La grâce de la onzième heure !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ROSIA
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR
avatar

Féminin Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 05/09/2005

MessageSujet: La grâce de la onzième heure !   Ven 12 Mar - 10:43

Vendredi, le 12 mars 2010 – La grâce de la onzième heure !


« Je veux donner à celui qui est le dernier autant qu'à toi. » Matthieu 20.14

Jésus nous a raconté l'histoire de ce fermier qui engagea plusieurs ouvriers à différentes heures de la journée, certains à 6 heures du matin, d'autres à 9, d'autres à midi, d'autres à 3 heures de l'après-midi et les derniers à 5 heures, juste avant la fin de la journée de travail. Mais à leur grande surprise il décida de les payer tous le même salaire. Lorsque les premiers se mirent à se plaindre, le fermier déclara : « Je veux donner à celui qui est le dernier autant qu'à vous ! »

Peut-être allez-vous dire que ce n'est pas juste : personne ne paye un ouvrier qui n'a travaillé qu'une heure le salaire de toute une journée de labeur ! Excepté Dieu ! Le converti de la dernière heure, qui accepte Christ sur son lit de mort, entre au paradis par la même porte que tous les chrétiens fidèles qui ont marché avec Dieu toute leur vie ! Ils n'obtiendront pas la même récompense, mais le même salut leur est offert. L'athée qui confesse son péché et son ignorance à la dernière minute bénéficie-t-il vraiment de la même grâce que le fidèle serviteur de toute une vie ?

Notre esprit humain trouve cela injuste, n'est-ce pas ? Les ouvriers dans l'histoire que Jésus raconta n'hésitèrent pas à se plaindre. Aussi le fermier leur expliqua-t-il que tel était le privilège du patron ! « Ne m'est-il pas permis de faire de mes biens ce que je veux ? » L'exemple du brigand sur la croix prouve que Dieu ne fait pas la sourde oreille lorsqu'un pécheur en appelle à Sa grâce avec son dernier souffle.

Le fils prodigue « gaspilla ses biens... » (Luc 15.13). Le mot grec pour « gaspiller » illustre le geste d'un fermier qui jette à la volée des poignées de graines dans son champ. Imaginez ce jeune homme qui, se moquant de la bonté de son père, partit jeter ses richesses aux quatre vents. Mais il revint un jour et « son père le vit et fut touché de compassion, il courut se jeter à son cou et l'embrassa » (Luc 15.20). Son père avait gardé intacte la place de son fils disparu et Dieu garde aussi votre place.

La grâce de la onzième heure signifie que, si vous êtes encore capable de lire ces lignes et de réagir, il n'est pas trop tard !

Bob Gass

_________________
Voici ,Oh ! qu'il est agréable, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble ( PSAUMES 133:1)

Mon blog, cliquez sur ce lien : http://rosia.eklablog.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
La grâce de la onzième heure !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Jean Eudes et commentaire du jour "L'homme de la onzième heure : "Les derniers seront premiers"
» Logiciel d'heure planétaire
» Prières pour l'heure de la mort...
» L'heure de la Miséricorde Divine
» réveil en pleine nuit à heure fixe bébé 11 mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA MANNE DU JOUR :: La manne de Bob GASS-
Sauter vers: